01 – Quand un graffiti remet en cause l’Histoire !

Un graffiti découvert récemment par des archéologues sur le mur d’une villa de Pompéi remet en cause la date de l’irruption du Vésuve que Pline le Jeune avait fixée au 24 août 79 ap.JC. Elle aurait eu lieu ou bien le “seizième jour avant les calendes de novembre” soit le 17 octobre de la même année 79 ou bien immédiatement après. Cette datation correspond mieux à la découverte déjà ancienne de baies et de grenades automnales dans de la lave. Que s’est-il passé exactement ? On peut douter que le graffiteur ait pris le temps d’écrire sa date au moment ou des tonnes de roches tombaient et ou la lave envahissait tout. L’a t-il écrit alors que le Vésuve grondait encore seulement de manière menaçante, voulu t-il faire oeuvre d’historien avant de partir en courant aprés avoir laissé son témoignage tracé lisiblement et sans hâte apparente ? Ce que signifie ce graffiti c’est que le 17 octobre [79] la ville était encore préservée. Le resta t-elle encore quelques heures, un jour, une semaine, plus ? D’autres graffitis nous le diront peut-être un jour.


Top