12 Un graffito allemand de 1940 à Bléré (Indre-et-loire)

À cheval sur deux pierres de taille de tuffeau blanc, un cœur surmonté d’un svastika a été gravé d’une main allemande puis a été endommagé par trois gros impacts, ce qui en complique la lecture et l’interprétation. La présence d’un seul prénom masculin, apparemment francisé et suivi d’une date, laisse penser que l’auteur (ou les auteurs) a voulu être discret et ne pas être identifié par les autres soldats allemands patrouillant à proximité de la ligne de démarcation ou allant se ravitailler en zone dite « libre ». Par la suite, une personne droitière a énergiquement rayé le svastika, qui correspond à une croix gammée sénestrogyre, et l’ensemble des inscriptions a reçu différents types d’impacts : peut-être la réaction légitime de résistants ou de patriotes à la fin de la guerre ?

Par Martine Hubert-Pellier

Un graffito allemand de 1940 à Bléré par Martine Hubert-Pellier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Top