08. Des « Fragments d’archives de la montagne »

Aux portes de Marseille, dans la steppe de la Crau, plaine d’hivernage des troupeaux d’ovins la plus fréquentée au sud de la France, les bergers transhumants ont inscrit des milliers de graffiti depuis plus de deux siècles. Effectués loin des villages, dans la solitude de cette plaine désertique et de leur condition de saisonniers gavots et piémontais souvent mal considérés par leurs patrons, ces écritures signent fièrement l’appartenance à un groupe professionnel. Empruntant les mêmes formes, lus comme des amorces de récits, ils condensent les trajectoires professionnelles et personnelles de ces bergers d’origine alpine, offrant à ceux qui leur ont succédé (et qui écrivent sur les mêmes murs) la possibilité de s’inscrire dans une lignée professionnelle et de s’en faire les « récitants ». Ces écritures constituent à la fois des archives à ciel ouvert et une histoire des mobilités pastorales des bergers alpins en Provence.

À propos de Guillaume LEBAUDY :
Ethnologue, directeur de la Maison du Berger. Chercheur au Centre d’interprétation des cultures pastorales alpines (F-05260). Spécialiste des graffitis pastoraux.


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Top

    Pin It on Pinterest

    Shares
    L'association du GR.GA (Groupe de recherche en Graffitologie Ancienne) à pour buts : préserver, étudier et publier les graffitis anciens